Les noix de cajou et la musculation Tout savoir sur cet aliment

Noix de cajou pour la musculation

Les aliments sont nos premiers médicaments, disent les médecins. Cela signifie que lorsqu’on sait faire le choix de ce que l’on mange, cela peut nous permettre de jouir d’une bonne santé physique. La question du choix des aliments reste aussi d’actualité quand il s’agit des activités sportives. Dans le domaine de la musculation, les apports en calories et en protéines sont importants pour obtenir des résultats à la hauteur de l’effort fourni. Parmi les aliments qui jouent ce rôle, on compte les fruits secs, comme la noix de cajou. Qu’en est-il de la noix de cajou dans le domaine de la musculation ?

Ce qu’il faut savoir sur la noix de cajou

Les bienfaits sur la santé

En fonction d’une certaine fréquence de consommation de noix opérée au cours de certaines études scientifiques, il a été observé que la consommation de noix de cajou peut avoir des impacts de prévenance sur la santé de l’homme. Ce dernier peut prévenir ou réduire les chances d’attraper un cancer de sein ou un diabète.

Consommer fréquemment des amandes de cajou peut amoindrir le niveau de stress d’une personne. Le fait que la noix de cajou renferme du phytostérol la rend efficace pour entretenir le cœur et ainsi diminuer le risque des maladies cardiaques. Les noix de cajou peuvent aussi vous aider à réguler, voir diminuer, votre taux de mauvais cholestérol. En effet, la noix de cajou en contient, mais contient surtout le bon cholestérol, voir l’article Les lipides en musculation : ce que vous ne savez peut être pas à propos de ce nutriment.

À l’intérieur de la noix de cajou se trouve une huile. Il a été prouvé scientifiquement que cette huile est capable de détruire les agents microbiens qui sont responsables des infections dentaires comme la carie. Ceci reste une liste non exhaustive de ce que la consommation régulière et modérée de noix de cajou peut faire à votre organisme.

Que contiennent les noix de cajou ?

Cela peut paraitre invraisemblable, mais les noix de cajou sont d’une richesse en nutriments que peu de personnes soupçonnent vraiment. Par exemple, on y trouve de l’arginine indispensable dans l’obtention de l’acide d’azote, dont le rôle est d’augmenter le flux sanguin vers le cœur. Il en résulte une diminution des risques des maladies cardiovasculaires.

Les sels minéraux et les calories sont aussi présents en quantité non négligeable dans les noix de cajou. On y rencontre la vitamine E qui joue un rôle important pour ce qui est de revigorer l’organisme, voir l’article Les vitamines sont-elles nécessaires en musculation ?

C’est un antioxydant qui participe à l’oxydation du mauvais cholestérol contenu dans l’organisme. Pour les sportifs, la consommation d’une bonne dose de cuivre de façon journalière est nécessaire à une bonne santé des nerfs. Les noix de cajou en fournissent à hauteur de 30%. Le magnésium est aussi contenu en quantité non moins négligeable dans chaque noix de cajou. Ayant aussi des propriétés anti oxydantes, le manganèse est aussi contenu en quantité importante dans la noix de cajou.

La testostérone et le système immunitaire ont souvent besoin de zinc pour se maintenir. La bonne nouvelle, c’est qu’il y en a dans les noix de cajou. Le potassium aussi y est présent. Ce dernier est nécessaire pour la pression artérielle. On y trouve aussi du sélénium, qui aide à combattre le cancer et qui dispose aussi de quelques propriétés anti oxydantes. Les noix de cajou peuvent aussi être d’une aide capitale quand il s’agit de se prémunir des dégâts au niveau de la santé, comme ceux que peut causer l’hypertension.

Il s‘agit ici des phyto-substances. Les fibres dont la consommation est très souvent conseillée pour se maintenir en bonne santé y sont aussi. On ajoutera la présence d’acides gras mono-insaturés qui participent à l’élimination du mauvais cholestérol. Parlant de graisses, celles appartenant à la catégorie dite oméga3 sont contenues dans les noix de cajou. Elles sont utiles dans la lutte contre les infarctus, les AVC en empêchant la formation de caillot sanguin, et elles diminuent aussi le risque d’inflammation articulaire, voir l’article Les omega-3 en musculation : devenez vraiment fort !

Au vu de tout ceci, on peut déduire que la consommation de cajou est d’un apport essentiel pour l’individu lambda. Mais qu’en est-il pour celui qui fait de la musculation ?

La noix de cajou et les sportifs

Quelle valeur ajoutée pour le sportif ?

On sait déjà que la noix de cajou contient des lipides (acides mono-insaturés à hauteur de 50%). Ces lipides-ci, contrairement à ceux que l’on trouve en général dans les autres aliments, sont très utiles pour quelqu’un qui pratique une activité intense et physique comme la musculation. En effet, la vitamine E contenue dans cet acide permet de mieux entretenir les cellules et participe à une meilleure oxygénation de l’organisme. De même, la richesse en calorie des noix de cajou en font des alliés puissants, pour ce qui est de faire des séances de bodybuilding avec la certitude de pouvoir tenir longtemps et de récupérer physiquement dans les meilleurs délais. Je vous invite à lire : Comment gérer la répartition des macronutriments en musculation ?

Pour un bodybuilder, la consommation de noix de cajou de bonne qualité et de façon suffisante peut suffire à satisfaire les apports en protéines. En effet, pour 100g de noix de cajou, il y a une présence de protéine à hauteur de 18,9g. C’est une réserve de protéines que les bodybuilders végétaliens ont su efficacement intégrer à leur alimentation. Les kilocalories n’y manquent pas, 598 kcals pour 100 g. À proprement parler, c’est une réserve d’énergie et de protéines végétales. Les haltérophiles ont des aptitudes physiques pour soulever de lourdes masses, cela implique qu’il faut disposer d’une structure squelettique capable de supporter la charge autant que les muscles, et c’est en cela que le manganèse est utile.

Aussi contradictoire que cela puisse paraitre, la consommation des noix de cajou ne favorise pas la prise de poids. La noix de cajou est très riche en lipides, donc logiquement cela devrait favoriser une prise de poids conséquente. Mais des études ont prouvé le contraire. En fait, les fibres que contiennent les noix de cajou renferment une bonne partir de ces lipides et éléments capables de vous amener à prendre du poids. En d’autres termes, votre corps n’assimile pas tout ce que vous ingérez. Les éléments contenus dans les fibres notamment. Ce sont les conclusions de l’étude PREDIMED.

Des notions et quelques précautions

Maintenant que nous avons quelques idées un peu précises sur ce qu’est la noix de cajou, voyons comment nous y prendre pour ce qui est de sa consommation. Il est possible d’en prendre au petit déjeuner. On peut l’associer aux différents plats de son choix. Au déjeuner aussi, cela reste possible. Quelques heures avant de se rendre dans la salle de gym, après une bonne séance de musculation, tout ceci reste possible. Par contre, en prendre la nuit avant d’aller se coucher n’est pas vraiment conseillé. En parallèle, je vous invite à lire : Comment manger avant et après la musculation ?

Il est vrai que les noix de cajou n’ont presque pas d’impact sur la glycémie sanguine. Mais la noix de cajou traitée et mise en boite comporte une bonne part de sucre. Si c’est cette forme de cajou que vous consommez, il va falloir faire attention à la quantité de sucre que cela contient. Cette quantité varie en fonction des fabricants. Un autre point auquel il faudra faire vraiment attention, c’est l’apport en graisses essentielles. Il est vrai qu’à priori, cela ne constitue pas un danger pour l’organisme. Mais en grande quantité, tout ceci peut très rapidement prendre une autre tournure. Il faut donc en prendre avec modération, malgré sa faible influence négative sur votre métabolisme.

On retient que les végétaux ont aussi de quoi concurrencer les aliments d’origine animale. Il est commun de penser que les sportifs sont en général de grands consommateurs d’aliments d’origines animales. Mais de plus en plus, on constate qu’il y a comme une émergence de sportifs végétaliens qui font découvrir une autre façon de faire du bodybuilding. Dans cet esprit, je vous invite à lire : Végétalien et musculation : prise de masse pour vegan

Pour ce qui concerne la noix de cajou, les éléments qu’elle contient semblent couvrir tous les besoins du bodybuilder. L’apport en protéines n’est pas des moindres, près de 20g pour 100g de noix. Le besoin d’énergie pour tenir dans une séance de bodybuilding peut-être aussi comblée avec de la noix de cajou. Cette dernière apporte quand même près de 600 kilocaries pour chaque 100g de noix.

Il est vrai que la noix de cajou est très riche en lipides, mais force est de constater que ces lipides sont d’une tout autre nature : elles contiennent une vitamine qui agit bénéfiquement sur les artères et le cœur. La consommation de la noix de cajou fluidifie la circulation sanguine et permet une élimination des caillots sanguins. La conséquence directe est une réduction considérable du risque d’AVC.

Conclusion sur les noix de cajou en musculation

On dresse ici le tableau d’un fruit sec qui semble ne pas agir négativement sur le métabolisme humain. Mais il n’en est rien. La noix de cajou manufacturée peut être d’une mauvaise influence sur la glycémie du sang. Sa consommation doit faire l’objet d’un minimum de minutie. Et même dans le cas où vous aurez à consommer de la noix de cajou juste grillée et conservée, il faut veiller à ne pas dépasser une certaine dose, en raison de son fort taux de lipides qui peut rapidement devenir dangereux en cas d’excès.

La noix de cajou et les sportifs

Quelle valeur ajoutée pour le sportif ?

On sait déjà que la noix de cajou contient des lipides (acides mono-insaturés à hauteur de 50%). Ces lipides-ci, contrairement à ceux que l’on trouve en général dans les autres aliments, sont très utiles pour quelqu’un qui pratique une activité intense et physique comme la musculation. En effet, la vitamine E contenue dans cet acide permet de mieux entretenir les cellules et participe à une meilleure oxygénation de l’organisme. De même, la richesse en calorie des noix de cajou en font des alliés puissants, pour ce qui est de faire des séances de bodybuilding avec la certitude de pouvoir tenir longtemps et de récupérer physiquement dans les meilleurs délais. Je vous invite à lire : Comment gérer la répartition des macronutriments en musculation ?

Pour un bodybuilder, la consommation de noix de cajou de bonne qualité et de façon suffisante peut suffire à satisfaire les apports en protéines. En effet, pour 100g de noix de cajou, il y a une présence de protéine à hauteur de 18,9g. C’est une réserve de protéines que les bodybuilders végétaliens ont su efficacement intégrer à leur alimentation. Les kilocalories n’y manquent pas, 598 kcals pour 100 g. À proprement parler, c’est une réserve d’énergie et de protéines végétales. Les haltérophiles ont des aptitudes physiques pour soulever de lourdes masses, cela implique qu’il faut disposer d’une structure squelettique capable de supporter la charge autant que les muscles, et c’est en cela que le manganèse est utile.

Aussi contradictoire que cela puisse paraitre, la consommation des noix de cajou ne favorise pas la prise de poids. La noix de cajou est très riche en lipides, donc logiquement cela devrait favoriser une prise de poids conséquente. Mais des études ont prouvé le contraire. En fait, les fibres que contiennent les noix de cajou renferment une bonne partir de ces lipides et éléments capables de vous amener à prendre du poids. En d’autres termes, votre corps n’assimile pas tout ce que vous ingérez. Les éléments contenus dans les fibres notamment. Ce sont les conclusions de l’étude PREDIMED.

Des notions et quelques précautions

Maintenant que nous avons quelques idées un peu précises sur ce qu’est la noix de cajou, voyons comment nous y prendre pour ce qui est de sa consommation. Il est possible d’en prendre au petit déjeuner. On peut l’associer aux différents plats de son choix. Au déjeuner aussi, cela reste possible. Quelques heures avant de se rendre dans la salle de gym, après une bonne séance de musculation, tout ceci reste possible. Par contre, en prendre la nuit avant d’aller se coucher n’est pas vraiment conseillé. En parallèle, je vous invite à lire : Comment manger avant et après la musculation ?

Il est vrai que les noix de cajou n’ont presque pas d’impact sur la glycémie sanguine. Mais la noix de cajou traitée et mise en boite comporte une bonne part de sucre. Si c’est cette forme de cajou que vous consommez, il va falloir faire attention à la quantité de sucre que cela contient. Cette quantité varie en fonction des fabricants. Un autre point auquel il faudra faire vraiment attention, c’est l’apport en graisses essentielles. Il est vrai qu’à priori, cela ne constitue pas un danger pour l’organisme. Mais en grande quantité, tout ceci peut très rapidement prendre une autre tournure. Il faut donc en prendre avec modération, malgré sa faible influence négative sur votre métabolisme.

On retient que les végétaux ont aussi de quoi concurrencer les aliments d’origine animale. Il est commun de penser que les sportifs sont en général de grands consommateurs d’aliments d’origines animales. Mais de plus en plus, on constate qu’il y a comme une émergence de sportifs végétaliens qui font découvrir une autre façon de faire du bodybuilding. Dans cet esprit, je vous invite à lire : Végétalien et musculation : prise de masse pour vegan

Pour ce qui concerne la noix de cajou, les éléments qu’elle contient semblent couvrir tous les besoins du bodybuilder. L’apport en protéines n’est pas des moindres, près de 20g pour 100g de noix. Le besoin d’énergie pour tenir dans une séance de bodybuilding peut-être aussi comblée avec de la noix de cajou. Cette dernière apporte quand même près de 600 kilocaries pour chaque 100g de noix.

Il est vrai que la noix de cajou est très riche en lipides, mais force est de constater que ces lipides sont d’une tout autre nature : elles contiennent une vitamine qui agit bénéfiquement sur les artères et le cœur. La consommation de la noix de cajou fluidifie la circulation sanguine et permet une élimination des caillots sanguins. La conséquence directe est une réduction considérable du risque d’AVC.

Conclusion sur les noix de cajou en musculation

On dresse ici le tableau d’un fruit sec qui semble ne pas agir négativement sur le métabolisme humain. Mais il n’en est rien. La noix de cajou manufacturée peut être d’une mauvaise influence sur la glycémie du sang. Sa consommation doit faire l’objet d’un minimum de minutie. Et même dans le cas où vous aurez à consommer de la noix de cajou juste grillée et conservée, il faut veiller à ne pas dépasser une certaine dose, en raison de son fort taux de lipides qui peut rapidement devenir dangereux en cas d’excès.