Morphologie musculation : De quel type êtes-vous ?

Morphologie musculation : De quel type êtes-vous ?

On entend souvent parler de morphologie lorsqu’on est à la salle de sport, eh bien ce n’est pas simplement une légende, il existe bel et bien plusieurs types de musculatures et vous verrez que certaines disposent d’avantages au niveau sportif.

Les différentes morphologies en musculation

Il existe trois types de morphologie que l’on nomme ectomorphe, mésomorphe et endomorphe, si ces noms peuvent vous faire penser à des termes barbares il reste néanmoins nécessaire de les connaitre et surtout de bien connaitre sa morphologie afin de progresser de manière optimale.

Chacun à sa propre morphologie ou morphotype que ce soit homme ou femme. Connaitre sa morphologie en musculation et primordiale car vous allez adapter vos activités physiques et surtout votre alimentation en fonction de votre morphotype.

Il faut savoir que chacune de ces différentes morphologies détient des caractéristiques bien précises et propres à chacune qui lui sont propres et dont l’origine est purement génétique.

Tout le monde a entendu au moins au cours de sa vie « mais t’y peux rien c’est ta morphologie qui veut ça ». Vous l’avez compris, votre morphologie vous suit depuis votre naissance et les exercices et régimes alimentaires n’ont pas les mêmes effets d’un individu à l’autre.

Un article à ce sujet : Bonne et mauvaise génétique en musculation

En parallèle, voici également une vidéo explicative pour savoir comment gagner plus de 30 kilos en musculation :

À quoi servent-elles ?

Vous allez me dire à quoi sert de connaitre sa morphologie ? Eh bien la nature vous a donné cette morphologie, en avoir conscience est un avantage.

En effet, vous allez pouvoir adapter vos entrainements selon votre morphologie et cela est un gain de temps non négligeable. Vous allez accentuer votre effort sur les zones sur pour lesquelles il en aura le plus besoin et donc sculpter votre corps de manière précise et intelligente

La première chose à faire est donc d’identifier quel est votre morphotype. Allons voir à quoi correspondent ces trois morphologies. Intéressons nous d’abord au type ectomorphe.

L’ectomorphe en musculation

On va assimiler ce type de morphologie aux individus ayant une ossature fine et une tendance à perdre des calories de manière rapide, vous savez ce sont ces fameux amis qui passent leur temps à manger et qui prennent jamais de poids, oui, ils sont assez énervant.

Heureusement pour eux se muscler et prendre de la masse musculaire est tout à fait possible, il faudra néanmoins une alimentation adéquate.

Vous l’avez compris l’ectomorphe est caractérisé par la minceur voire dans certains cas par la maigreur. Parmi les 3 types de morphologie existantes, il est en au sommet du podium lorsqu’on parle du squelette le plus fin, que l’on constatera notamment facilement au niveau des poignets ainsi qu’au niveau des chevilles.

Dans la grande majorité des cas les membres seront assez longs et les épaules peu développées voire étroites. Etre mince dans la vie de tous les jours est incontestablement un vrai avantage mais lorsqu’on parle de musculation cela peut vite devenir un cauchemar. Il aura énormément de mal à prendre de la masse musculaire car cette personne aura tendance à assimiler les nutriments de manière très pauvre.

Il est suggéré de pratiquer un entrainement sur l’ensemble du corps avec intensité. On parle là du côté négatif mais ne nous arrêtons pas là. En effet, à tout effet négatif se trouve quelque chose de positif. Ce morphotype va réussir à sécher de manière spectaculaire et aura une musculature extrêmement voyante, ils pourront se vanter d’avoir réellement un corps musclé.

Pour obtenir des informations supplémentaires, vous pouvez lire : Prise de masse ectomorphe : comment développer ses muscles ?

Voici également une vidéo explicative afin de savoir combien de répétitions sont nécessaires lors d’une prise de masse :

Passons maintenant au type endomorphe en musculation

Il a plusieurs similitudes avec l’ectomorphe. Tout comme lui il a une ossature fine avec des épaules assez étroites, néanmoins ses membres seront quant à eux plus courts.

Ce qui différencie l’endomorphe de l’ectomorphe c’est que celui-ci sera sujet à de la prise de poids facile et notamment autour du ventre. Il se doit donc d’être très vigilant envers ses apports nutritifs. Il prendra de la masse musculaire plus facilement mais la sèche sera elle beaucoup plus longue.

La prise de masse musculaire sera facile et rapide mais cette personne devra être rigoureuse lors de celle-ci. En effet l’endomorphe se devra d’éviter la prise de gras, chose assez délicate lorsqu’on veut prendre de la masse. Il est conseillé de diviser en deux l’entrainement pour ce type de morphologie.

La première phase se déroulera avec des exercices dont la charge sera légère afin de lutter contre le gras, dans un second temps l’entrainement se doit d’être plus intense avec des charges plus conséquentes qui vont aider au développement de la masse musculaire.

De plus, en addition de l’entrainement purement musculaire il faudra s’adonner à une séance de cardio qui va éliminer la masser de gras de manière nette.

En parallèle de ces infos, je vous invite à consulter : Comment gagner du muscle et perdre du ventre ?

Voilà maintenant le troisième type de morphologie, le type mésophorme.

Il s’agit sans doute de la morphologie dont toute personne pratiquant la musculation rêve. Pour ces personnes l’entretien de leur musculature est chose aisée.

En effet l’ossature est développée naturellement et l’alimentation est en totale adéquation et s’harmonise là aussi naturellement à la musculature. Cette morphologie présente tout ce dont le bodybuilder rêve et détient des atouts non négligeables.

Le squelette est plus large si on le compare aux deux morphotypes vus précédemment, on constate cela également aux chevilles et aux poignets.

Une bonne assimilation des nutriments en évitant de cumuler du gras, que demander de plus ? Cela se caractérise chez l’individu masculin par un buste que l’on dit »taillé en V », chez la femme les épaules et le bassin seront de largeur égale. Bref il s’agit d’un physique de sportif, celui qui permet d’enchainer des séances intensives.

De plus ce morphotype peut sculpter son corps de la manière dont il le désire, en effet, il pourra perdre du poids rapidement et pourra de la même manière en prendre tout aussi rapidement. Prise de masse et sèche seront d’une contrainte mesurée comparé aux deux autres morphologies présentées.

Nous avons tout de même trouvé un défaut à cette morphologie. Vous aviez bien entendu, il existe des points négatifs. En effet la souplesse et l’élasticité musculaire sont fragiles, des exercices d’étirements et de souplesses sont recommandés.

Vous voulez avoir des résultats plus rapidement ? Vous pouvez lire : Comment se déroule la prise de masse pour un mésomorphe ?

La morphologie ne fait pas tout !

Attention à ne pas se baser uniquement sur la morphologie, elle ne doit pas être une excuse. En effet si certains morphotypes sont désavantagés dans la pratique de musculation, les efforts sont à faire et tous les éléments sont disponibles pour progresser de manière efficace.

Il faudra trouver le type d’entrainement qui vous correspond et qui peut vous faire progresser de manière optimale. L’alimentation elle aussi sera primordiale et doit être étudiée de manière pertinente afin de répondre aux attentes de votre morphologie.

Tout le monde a le potentiel pour progresser en musculation que vous ayez un profil ectophorme, mesophorme ou en endomorphe.

Aiguiller son alimentation et les exercices en fonction de la morphologie

Il faut néanmoins noter que des exercices sont à adapter en fonction de votre morphologie afin de les exécuter de manière optimale de façon à ce qu’ils aient le meilleur impact sur vos muscles et sur votre progression.

Vous vous êtes peut-être rendus comptes que certains exercices avaient un impact sur vous et non sur certaines personnes et inversement, cela est tout à fait normal, il faut trouver l’exercice qui vous convient.

Prenons l’exemple de l’exercice le plus pratiqué en musculation, le développé couché. Pour une personne ayant les bras longs par rapport à sa cage thoracique (ectophorme), la personne aura tendance à faire fonctionner ses épaules et ses triceps et non ses pectoraux.

Pour cette personne il faudra trouver l’amplitude idéale de manière à faire travailler ses pectoraux le plus possible, les coudes devront être légèrement sous l’axe des épaules. On appelle cela travailler avec une amplitude partielle.

Pour obtenir des informations sur les muscles qui composent le corps humain, je vous invite à lire : Le Corps Humain Anatomie Les muscles squelettiques

Chose importante, il ne faudra négliger aucun muscle. En effet, selon votre morphologie, un déséquilibre peut se présenter très rapidement si on délaisse certains muscles aux profits d’autres, attention donc à ne pas créer un déséquilibre et à un obtenir une musculature disproportionnée.

Il faudra donc varier les exercices et trouver l’amplitude qui vous convient pour développer vos muscles de manière optimale, n’oubliez pas que copier de A à Z l’entrainement d’autres sportifs ne sera pas forcément bénéfique, chercher par vous-même, cela peut vous paraitre une perte et mais soyez sûrs que vous serez gagnants sur le long terme.

Pour obtenir des infos sur le déséquilibre, je vous invite à lire : L’asymétrie musculaire : les solutions efficaces pour l’éviter

En résumé prenez le temps d’analyser votre morphologie, de trouver l’amplitude et les exercices qui vous conviennent, adapter votre régime alimentaire en fonction de celui-ci.

Tenir toujours compte de votre morphologie pour adapter vos entrainements vous fera avancer et progresser. Ne vous reposez pas uniquement sur ce que font les autres personnes autour de vous, la grande partie de vos résultats résultera donc de vos efforts et de votre capacité à vous adapter.