Comment l’insuline favorise la prise de masse en musculation ?

Insuline prise de masse musculation

L’insuline est une hormone très importante, sécrétée par le pancréas, elle sert notamment à contrôler le taux de glucose dans le sang, en clair, elle sert à maîtriser la glycémie.

En musculation, ses effets peuvent être très intéressants, surtout d’un point de vu développement musculaire.

Le rôle de l’insuline dans le catabolisme et l’anabolisme musculaire

Zoom sur le catabolisme musculaire

Le catabolisme et l’anabolisme musculaire sont à ne pas confondre, en effet, si l’un détruit les tissus musculaires, l’autre va vous aider à en construire.

Dans le cas du catabolisme, il s’agit de l’altération des tissus musculaires, vous allez donc devoir faire tout votre possible pour éviter cet état, car je ne pense pas que vous souhaitiez devoir tout recommencer depuis le début.

En parallèle, je vous invite à regarder cette vidéo explicative pour savoir quand faire une prise de masse :

Zoom sur l’anabolisme musculaire

L’anabolisme musculaire est, contrairement au catabolisme, l’état ou vous allez construire du muscle, c’est donc ceci que vous allez à tout prix rechercher à mettre en place, sachant que votre corps va toujours puiser en premier dans les glucides, puis les lipides et enfin dans les protéines.

Le rôle de l’insuline

L’insuline est une hormone qui a un rôle bien précis, comme vous vous en doutez certainement, elle va permettre, d’une certaine façon, de réguler le taux de glucose dans le sang en baissant celui-ci, on parle alors d’effet hypoglycémiant.

Il va falloir surveiller l’insuline dans votre entrainement en musculation, pour deux raisons majeures, à savoir, parce qu’elle peut vous permettre de booster votre prise de masse, mais aussi parce qu’elle peut beaucoup jouer sur votre prise de gras.

L’insuline et le stockage des graisses

L’insuline et le métabolisme

Lorsque votre métabolisme fait son travail, une quantité assez faible d’insuline suffit pour réguler votre taux de glycémie, néanmoins, comme nous avons tous un métabolisme différent, le taux d’insuline utilisé est différent en fonction de chaque personne, c’est pourquoi, entre autre, il y a des personnes qui ne vont pas grossir énormément en mangeant beaucoup, et d’autres qui vont grossir très rapidement au moindre écart, on pourrait mettre cet exemple en parallèle avec les ectomorphes et les endomorphes.

En parallèle, je vous invite à lire : L’importance du métabolisme lors d’une prise de masse

Voici également une vidéo explicative si vous souhaitez prendre du poids avec gras :

Le piège de l’insuline dans la production de gras

Il y a une chose intéressante à savoir, beaucoup de personnes pensent que l’on grossit lorsque l’on mange, ce qui, à priori, pourrait sembler plus que logique, néanmoins, c’est l’inverse qui se produit.

En effet, vous allez avoir tendance à manger parce que vous grossissez, cela peut paraitre très étrange mais c’est en fait très simple, l’insuline va se libérer pour baisser le taux de sucre dans le sang, sachant que, plus l’indice glycémique de la nourriture absorbée sera élevé, plus le taux d’insuline libéré sera élevé également, vos cellules graisseuse vont donc avoir tendances à conserver les calories à la place de les dépenser et, bien évidemment, lorsque votre corps va vous demander à manger, elles vont se libérer trop lentement, ce qui va vous donnez envie de manger de nouveau. C’est un peu l’histoire du chien qui se mord la queue.

Comment gérer le taux d’insuline libéré

Comme vous l’avez peut être compris, c’est en fonction de l’indice glycémique des aliments que vous absorbez, que vous allez pouvoir jouer avec votre taux d’insuline, à savoir que, plus vous allez manger des aliments avec un indice glycémique bas, moins vous aurez tendance à fabriquer des tissus adipeux, donc à faire du gras.

Si vous souhaitez connaitre l’indice glycémique d’un aliment, ce tableau est à votre disposition.

L’insuline pour une bonne prise de masse

Le catabolisme après l’effort

Lorsque vous avez terminé votre séance de musculation, il y a généralement un déséquilibre hormonal qui va se créer, ainsi qu’un déséquilibre en protéines, ce qui va malheureusement favoriser le catabolisme musculaire, à savoir la destruction du muscle, surtout s’il n’y a aucun apport pour contrebalancer ce phénomène pendant une longue période.

Il va donc falloir mettre toutes les chances de votre coté en vous nourrissant juste après votre séance, afin de favoriser, non pas le catabolisme musculaire, mais l’anabolisme musculaire.

Un article à ce sujet : Comment empêcher le catabolisme musculaire et gagner du muscle ?

Les protéines et l’anabolisme

Nous venons de voir que le catabolisme était favorisé, si le corps ne recevait aucun apport après l’effort, en revanche, si vous lui apportez une charge de protéine élevée, vous pouvez alors favoriser l’anabolisme musculaire, soit la construction du muscle et ainsi donner un coup de pouce à votre prise de masse.

Le pic d’insuline et la méthode pour prendre du muscle

Vous allez, pour cela, à la fin de votre séance de musculation, saturer le foie ainsi que les muscles en glycogène, par un apport conséquent en sucre, ce qui va automatiquement augmenter la sécrétion d’insuline du fait de l’augmentation du taux de sucre dans le sang.

Certains d’entre vous vont peut-être se demander l’intérêt de faire cela, l’intérêt de créer un pic d’insuline alors que nous avons vu plus haut, que cela favorisait le stockage du gras, néanmoins, juste après l’entrainement, le glucose sera utilisé pour synthétiser des protéines et non pour favoriser le gras.

C’est, pour ainsi dire, le moment idéal, et le seul moment avec le réveil, ou un pic d’insuline sera le bienvenue, il favorisera ainsi votre développement musculaire.

La whey est d’ailleurs un complément très intéressant pour favoriser le pic d’insuline au bon moment, n’hésitez pas à lire : Quand prendre la whey protéine pendant la journée ?

Pourquoi ne pas favoriser un pic d’insuline constant ?

Il serait légitime de se demander si le fait d’avoir un pic d’insuline constant ne pourrait pas nous aider à booster notre prise de masse, hors il faut savoir une chose, l’insuline est une hormone de stockage, ce qui signifie qu’elle va facilement stocker le gras.

Le but d’une prise de masse est de se développer musculairement, pas de prendre des kilos et des kilos de gras, même s’il est évident que vous allez stocker un peu de gras, il faut donc savoir générer un pic d’insuline juste après l’entrainement, pour favoriser, comme nous venons de le voir, la prise de masse, mais maitriser l’insuline tout au long de la journée, avec des aliments à indice glycémique bas, afin de limiter sa prise de tissus adipeux, car vous ne souhaitez pas devenir trop gras.

Quelques règles de base pour mieux gérer l’insuline

Pour faire simple et concis, si vous souhaitez apprendre à gérer votre insuline, il vous suffit de respecter quelques règles très simples, à savoir :

Connaître l’indice glycémique des aliments que vous ingérer : cela est certainement la règle la plus importante si vous voulez maitriser le taux d’insuline qui se libère.

Manger des aliments à indice glycémique élevé à deux moments précis: il s’agit, bien évidemment, du moment après l’entrainement, mais également du petit déjeuner, lorsque vous venez de vous réveiller.

Se donner un coup de pouce avec les protéines : vos meilleures amies les protéines doivent être utilisées au bon moment pour booster votre développement musculaire.

En parallèle, je vous invite à lire : Combien de gramme de protéines par jour pour progresser ?

L’insuline et le dopage

Le dopage à l’insuline

L’insuline ayant des effets qui peuvent être très bénéfiques pour un développement musculaire, elle a été détournée en produit dopant par certaines personnes, cherchant à doper leurs résultats, son élimination dans le sang étant très rapide, elle permet de ne pas être détectée, ce qui en fait le parfait produit pour se doper.

Ces personnes utilisent ce dopage pour rechercher certains effets de l’insuline en particulier, à savoir, l’amélioration de la récupération, qui va aider à favoriser le développement musculaire, si vous recherchez cela, je vous conseille de lire Comment améliorer sa récupération en musculation ?

L’augmentation de l’endurance, qui peut être multipliée jusqu’à deux fois ; l’augmentation de la synthèse protéique, toujours dans le but de créer du muscle.

Comme vous pouvez le voir, l’injection d’insuline peut être très intéressante pour améliorer ses résultats, seulement, si ce produit est considéré comme un produit dopant, c’est qu’il force les capacités naturelles du corps, entrainant, de ce fait, des risques pouvant avoir des conséquences bien plus graves que les gains potentiels.

Les risques liés au dopage à l’insuline

L’insuline, étant une hormone de stockage, va dans un premier temps créer du gras, cela peut être gênant, surtout à forte dose lorsqu’on s’en injecte, mais ce n’est pas encore très dangereux, en revanche, là ou l’injection d’insuline va faire des ravages, est lorsque la réduction du taux de glucide dans le sang sera trop importante, car celle-ci pourra entrainer la mort, précédé d’un coma.

D’autres effets tels que l’hypoglycémie ou des œdèmes peuvent également résulter de l’injection d’insuline. Comme vous le constatez maintenant, se doper à l’insuline n’a absolument rien d’anodin, et est une prise de risques inutile.

Comme vous avez pu le remarquer en lisant cet article, l’insuline joue bel et bien un rôle déterminant sur le physique que vous allez vous tailler, elle déterminera si celui-ci sera gras ou sec, n’hésitez donc pas à bien mettre en pratique les éléments vu plus haut, et à bien consommer des aliments à indice glycémique faible, sauf si cela est après l’entrainement ou au réveil.