L’importance du métabolisme lors d’une prise de masse

Métabolisme prise de masse

Lors d’une prise de masse, toutes les informations que l’on peut emmagasiner sur son corps, sur les différents exercices, sont essentielles, elles permettent d’identifier les faiblesses d’un entrainement, de planifier un objectif viable dans le temps et qui nous correspond bien. Le savoir c’est le pouvoir, au mieux vous vous connaitrez, au mieux vous atteindrez vos objectifs, en termes de prise de masse, de perte de poids ou autres.

Le métabolisme

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Avant de pouvoir comprendre en quoi le métabolisme joue un rôle considérable dans une prise de masse ou une perte de poids, il convient de comprendre le terme « métabolisme ». En effet, celui-ci désigne l’ensemble des réactions chimiques qui ont lieu au sein d’un individu, l’ensemble des réactions couplées intervenants au sein même des cellules de l’organisme.

Ces réactions couplées sont le catabolisme et l’anabolisme, deux réactions bien distinctes qui vont avoir leur propre rôle.

Le catabolisme & anabolisme

Le catabolisme est l’ensemble des procédés chimiques qui vont permettre, par dégradation des molécules énergétiques, de retirer l’énergie des différents nutriments, procédé totalement inverse de l’anabolisme, qui est un ensemble de réactions biochimiques permettant de synthétiser, pour la structure et pour le fonctionnement des cellules, les différents constituants nécessaires.

Métabolisme de base (basal) et métabolisme en activité

Qu’est-ce que le métabolisme de base ou métabolisme basal

Le métabolisme basal est, pour faire simple, le nombre de calories dont vous allez avoir besoin pour permettre aux organes de bases ainsi qu’aux fonctions de bases, comme le cerveau, le cœur, la digestion etc…, de pouvoir fonctionner.

Celui-ci diffère d’une personne à une autre, par exemple, si vous faites 2 mètres de haut, 90 kilos, que vous êtes un homme et que vous avez 50 ans, votre métabolisme de base sera totalement différent de celui d’une personne faisant 1 mètre 75, pesant 66 kilos et ayant 25 ans. Chaque individu possède un métabolisme de base qui lui est propre dépendant, comme nous venons de le voir, de différents critères. Il désigne, pour résumer, les besoins nécessaires et indispensables à l’organisme pour survivre au repos.

Qu’est-ce que le métabolisme en activité

Par opposition au métabolisme de base ou métabolisme basal, le métabolisme en activité correspond, lui, aux besoins énergétiques nécessaires lors d’une activité physique. Vous allez avoir besoin d’un nombre de calories minimum, lorsque vous serez en activité, afin de combler l’énergie consommée par les divers organes intervenants lors de cette activité. Pour faire simple, lorsque vous pratiquez de la musculation, vos muscles, par exemple, vont avoir besoin d’un apport beaucoup plus important en énergie que lorsque vous regardez la télé, c’est ce qui va représenter le métabolisme en activité.

La digestion

Ce que l’on appelle la thermogénèse post prandiale est le fait, pour notre corps, de dépenser de l’énergie afin d’aider à la digestion en produisant de la chaleur. Ce processus consomme donc également, et doit être pris en compte, même si, sa consommation reste infime comparé au métabolisme basal et au métabolisme en activité.

Le rôle du métabolisme dans une prise de masse

Pourquoi connaitre son métabolisme

Beaucoup de personnes se demandent très souvent comment faire pour maigrir, ou comment faire pour grossir, elles regardent toutes les valeurs énergétiques des produits qu’elles consomment, et font très attention à la répartition des différents nutriments (lipides, glucides, protéines), néanmoins, il a une chose très simple à faire dès le départ, qui est rarement mis en place, il s’agit de définir votre métabolisme de base ainsi que votre métabolisme en activité.

En effet, il y a une règle simple, si vous consommez plus que ce que votre métabolisme ne demande, en d’autres termes, si le nombre de calories que vous ingérez est supérieur à votre métabolisme, vous allez stocker ce surplus sous forme de graisses. A contrario, si celui-ci est plus faible que la valeur de votre métabolisme, vous commencerez à perdre de la graisse.

Sachant ceci, j’imagine que vous comprenez toute l’importance de connaitre votre propre métabolisme, cela vous aidera ainsi à savoir si vous consommez assez, lors d’une prise de masse, et si vous ne consommez pas trop, lors d’un régime.

Comment calculer son métabolisme

Afin que vous puissiez connaitre votre métabolise de base (métabolisme basal), je vous propose de jeter un coup d’œil sur le site de l’ac-nice, vous n’aurez qu’a inscrire votre âge, votre taille, ainsi que votre poids, afin de connaitre votre métabolisme de base, vous pourrez aussi voir votre IMC (Inde de Masse Corporelle).

La prise de masse et le métabolisme

Si nous reprenons toutes les informations que nous avons vues un peu plus haut, nous savons que, pour faire une prise de masse, il va nous falloir consommer plus que notre métabolisme n’en a besoin, afin d’être au top lorsque nous serons sous la barre.

Le fait d’avoir une consommation de nutriments qui sera supérieure à votre métabolisme sera le premier levier pour prendre du poids, et donc pour favoriser le développement musculaire. Il est possible de prendre du muscle, à un certain degré, sans dépasser son métabolisme en activité, voir, dans certain cas, en étant même en dessous de la valeur de son métabolisme en activité, néanmoins, ceci demande une énorme analyse de ses besoins, une alimentation extrêmement calculée et donc, très compliquée à mettre en œuvre, n’hésitez pas à lire Comment gagner du muscle et perdre du ventre ? Si vous souhaitez vous orientez vers ce type de régime alimentaire.

Le plus simple sera donc de, tout simplement, dépasser la valeur de votre métabolisme en activité, afin de favoriser tous les leviers vous permettant une bonne prise de masse, cela est simple à mettre en place, simple à contrôler, ce qui est très important lorsque l’on débute la musculation, et que l’on ne possède pas forcément toutes les notions relatives à ce sport.

Augmenter son métabolisme ne signifie pas dépasser la valeur de son métabolisme

En effet, chose importante à bien comprendre, lorsque l’on parle d’augmenter son métabolisme, ceci signifie que l’on cherche à augmenter la consommation de celui-ci, cela a donc un intérêt lorsque l’on cherche à perdre du poids, que l’on souhaite s’affiner, mais pas lorsque l’on souhaite se développer en masse.

Les aliments qui augmentent le métabolisme

Différents aliments sont connus pour augmenter le métabolisme, parmi ceux-ci nous retrouvons, le miel, l’ail, la caféine, l’extrait de thé vert, les fruits secs ainsi que les huiles de poissons. Ces aliments sont à privilégier si vous visez l’augmentation de votre métabolisme.

Le métabolisme des ectomorphes et la prise de masse

Le principal problème des personnes que l’on catégorise « ectomorphes » sont qu’elles ont un métabolisme très élevé, elles brulent très rapidement les différents nutriments ingérés, ce qui les empêchent de grossir facilement. Le principal problème, dans ce cas, est que les personnes ectomorphes ont souvent un apport nutritif en dessous de la valeur de leur métabolisme en activité et, à défaut de pouvoir fabriquer du muscle, elles vont justes se dessiner, pour plus d’explications sur les différentes particularités liées à la génétique, je vous conseille de lire Bonne et mauvaise génétique en musculation.

La solution, comme vous l’avez certainement compris en lisant cet article, va être de consommer beaucoup, plus afin de satisfaire votre métabolisme de base ainsi que votre métabolisme en activité. Une fois que la limite de votre métabolisme sera dépassée, vous allez sans aucun problème, commencer à prendre du poids, et donc à vous développer musculairement, un petit détour sur l’article Manger pour prendre du muscle, permettra aux personnes ayant cette morphologie de mieux adapter leur alimentation.

Les freins à la prise de masse dus à l’augmentation du métabolisme

Les différents éléments qui peuvent augmenter votre métabolisme, et donc freiner votre prise de masse, sont nombreux, en effet, votre hydratation, par exemple, peut jouer un rôle dans l’augmentation de votre métabolisme, et par conséquent dans votre développement musculaire.

Un déséquilibre alimentaire

Un déséquilibre alimentaire, qu’il s’agisse d’une mauvaise répartition des nutriments, ou d’une mauvaise gestion des prises de repas, peut être à l’origine d’une augmentation du métabolisme, entrainant une consommation plus importante de vos ressources, limitant, de ce fait, votre prise de masse.

Le froid

Si vous vivez dans une région ou le froid sévit, ou s’il fait tout simplement froid à cause de l’hiver, vous allez naturellement consommer plus rapidement vos ressources, car votre corps, pour se maintenir à température, va bruler des calories, vous avez déjà peut être remarqué que, lorsqu’il fait un peu froid, vos extrémités, comme vos doigts, deviennent froids, car la priorité est donné aux organes vitaux.

Cela peut être très intéressant lorsque l’on cherche à perdre du poids, mais dans notre cas, cela va freiner notre prise de masse. Pensez donc à toujours vous couvrir ou à chauffer suffisamment l’endroit où vous vous trouvez, afin de limiter cette consommation inutile de ressources.

A la suite de cet article, vous savez maintenant que, juste en connaissant un peu mieux votre corps, en connaissant les niveaux de votre métabolisme de base et de votre métabolisme en activité, vous pouvez démarrer une prise de masse de manière très efficace, sans avoir de problème à prendre du poids.