Comment rattraper un point faible en musculation : les techniques

Rattraper point faible musculation

Vous pratiquez la musculation depuis un petit moment maintenant, mais vous venez de vous rendre compte que vous aviez oublié de travailler une zone spécifique ou que, plus simplement, vous aviez un muscle moins développé qu’un autre, ce qui est devenu un point faible.

Les points faibles en musculation

Qu’est-ce qu’un point faible en musculation

Lorsque l’on parle de point faible en musculation, cela signifie qu’un muscle ou qu’un groupe musculaire ne s’est pas développé à la même vitesse que les autres. Cela a pour conséquence directe de ne pas vous donner l’aspect physique auquel vous vous attendiez.

Cela peut également vous freiner dans votre entrainement, que vous visiez le gain de force ou la prise de masse musculaire, un retard dans un groupe musculaire peut réellement devenir un handicap en musculation.

Pourquoi avons-nous des points faibles en musculation

Les points faibles en musculation peuvent venir de plusieurs facteurs, le plus simple et probablement le plus évident, est le manque d’entrainement. En effet, lorsque l’on pratique la musculation, on a souvent tendance à oublier volontairement un groupe musculaire, parce qu’il n’est pas notre priorité ou parce que c’est un exercice qui ne nous intéresse pas, comme le squat qui est souvent « oublié ».

L’autre facteur, indépendant de notre volonté cette fois ci, est la génétique. Tout le monde est constitué de manière différente, vous allez avoir des facilités à développer certains muscles et, malheureusement, vous allez avoir des difficultés pour développer d’autres muscles, la génétique est totalement différente d’une personne à une autre.

Pour en savoir plus sur ce sujet et connaitre l’influence exercée par la génétique en musculation, je vous invite à lire Bonne et mauvaise génétique en musculation.

Les points faibles qui n’en sont pas

Il faut savoir différencier les points faibles et ceux qui n’en sont pas réellement, par exemple, si vous n’avez jamais travaillé un muscle, on ne peut pas réellement considérer cela comme un point faible, mais plutôt comme un manque de motivation, techniquement, cela est différent.

Un point faible va être quelque chose qui va vous demander des efforts supplémentaires, comparé à ceux que vous fournissez déjà, pour pouvoir atteindre le même niveau de développement musculaire.

Il va également avoir la particularité de fondre plus rapidement et plus facilement que le reste de vos muscles, ce qui peut être un gros handicap surtout en période de sèche.

L’asymétrie, le problème de tous les pratiquants en musculation

L’asymétrie est présente chez absolument tout le monde, mais se voit essentiellement chez les personnes qui pratiquent la musculation, tout simplement parce que les muscles sont plus visibles, ce qui accentue l’effet visuel.

Chez certaines personnes cela va se voir au niveau des abdominaux, les lignes ne seront pas parallèles, chez d’autres cela sera au niveau des bras, bref, vous l’aurez deviné, tout le monde a un problème d’asymétrie, peu importe l’endroit.

Celui-ci est essentiellement dû à votre ossature qui, elle également, n’est pas asymétrique, c’est pourquoi vos muscles vont suivre la disposition de vos os et révéler l’asymétrie de ceux-ci.

Le pumping ou le manque de pumping

Ce qu’il se passe lorsque vous avez un point faible c’est qu’il y a ce que l’on appelle un manque de pumping, le pumping étant tout simplement la congestion. En effet, votre muscle ne va pas se congestionner comme il le devrait, ce qui va limiter le développement de celui-ci.

Comment rattraper ses points faibles ?

Bien cibler le muscle

Lorsque vous pratiquez la musculation, un des critères pour vraiment prendre du muscle, est de sentir le muscle travailler, vous devez réellement cibler le muscle en question, ne cherchez pas à forcer inutilement pour soulever plus lourd, car vous allez solliciter d’autres muscles ou d’autres groupes musculaires, pensez uniquement à bien cibler le muscle travaillé.

Les contractions volontaires

Les contractions volontaires regroupent différentes techniques très intéressantes pour bien focaliser le travail sur un muscle, que cela soit en phase positive, négative ou autre. Cela est également un ciblage musculaire, mais en appliquant des techniques bien particulières. Si vous ne savez pas ce que sont les contractions volontaires en musculation et que vous souhaitez faire une prise de masse efficace, je vous invite fortement à lire l’article Tout savoir sur les contractions volontaires en musculation.

Commencez par votre point faible

Lorsque vous commencez votre séance de musculation, si votre alimentation et votre repos sont corrects, vous êtes en pleine forme pour attaquer l’entrainement. C’est pour cela que vous devez placer vos points faibles en premier dans votre séance, vous devez commencer par ceux-ci afin de pouvoir vous donner à fond pendant les exercices qui les concernent.

Si vous attendez trop longtemps ou que vous les placez en dernier dans votre séance, vous risquez d’être épuisé et finalement vous ne les travaillerez pas totalement, c’est une méthode très simple à mettre en place, qui va vous permettre de mettre un petit coup de booste sur vos points faibles.

Un repos plus long

Vos points faibles ont clairement besoin d’un temps de repos plus long, il va donc falloir que vous laissiez ces muscles se reposer plus longtemps, essayez donc d’aménager votre entrainement pour qu’il puisse laisser le temps de repos nécessaire à ce groupe musculaire, sans quoi, vous allez freiner leur développement.

Privilégier les points faibles, supprimer les points forts

Pour assurer à vos points faibles un développement efficace, vous allez devoir leur consacrer un peu plus de temps pendant l’entrainement, ce qui implique vous supprimiez vos points forts, car vous allez devoir allez jusqu’à l’échec musculaire afin d’obtenir une bonne congestion.

Le fait de supprimer vos points forts va également vous permettre de gagner en récupération, car plus le nombre de muscles qui devra récupérer sera faible, plus rapide sera la récupération, vous allez donc faire d’une pierre deux coups.

Les techniques d’intensification

Les techniques d’intensification comme la pré-fatigue ou le rest-pause peuvent être un moyen efficace pour forcer le développement de vos points faibles en les ciblant bien.

La transformation d’un point faible en musculation

Transformer un point faible en point fort en musculation

Vous avez un point faible depuis que vous faîtes de la musculation et vous voulez savoir s’il serait possible de le transformer en point fort, malheureusement, il est quasi impossible de transformer un point faible en un point fort.

Même si vous pouvez augmenter le nombre de fibres musculaires qui le compose, vous ne pourrez jamais changer votre génétique, c’est pourquoi penser transformer un point faible en un point fort est une perte de temps.

Focalisez votre attention sur le travail de celui-ci mais n’espérer pas voir son développement devenir aussi rapide que celui des muscles que vous considérez comme vos points forts.

Un rééquilibrage de ses points faibles est-il possible ?

Si transformer un point faible en point fort est de l’ordre de la mission impossible, pouvoir rééquilibrer son corps est une mission qui est, elle, totalement possible et faisable.

Toutefois, cela ne sera pas simple, vous allez devoir vous appliquer à la tâche pour vraiment pouvoir retirer des résultats de vos entrainements, étant des muscles difficiles à muscler pour vous, vous allez devoir mettre en place les différentes méthodes que nous avons vues plus haut.

Les points faibles chez les débutants

Avoir un point faible lorsque l’on est débutant en musculation

Si vous venez de démarrer la musculation et que vous avez un point faible, il y a de grande chance pour que celui-ci soit dû à un mauvais travail du muscle, soit l’exécution de votre mouvement n’est pas bonne, soit vous ne ciblez pas assez le muscle qui est supposé travailler.

Il va donc vous falloir revoir votre méthode de travail puisque, lorsque vous débutez, n’ayant pas réellement de masse musculaire, vous ne pouvez pas vraiment identifier de réel point faible.

Concentrez votre travail sur votre développement musculaire, travaillez tous les muscles et vous verrez par la suite quels sont vos points faibles et quels sont les muscles que vous pourrez considérer comme vos points forts, je vous conseille d’ailleurs de lire l’article Comment manger pour prendre du muscle ?, pour avoir une bonne base de travail.

Corriger un point faible quand on débute en musculation

Encore une fois, la priorité lorsque vous débutez la musculation, va être de chercher à vous développer musculairement, en clair, à prendre de la masse. Ne cherchez pas à essayer de corriger un éventuel point faible, mais prenez de la masse et voyez comment votre corps se développe au fur et à mesure des mois.

Une fois que vous aurez quelques mois au compteur, vous pourrez commencer à identifier des points faibles et à mettre en place quelques méthodes pour y remédier.

Comme vous pouvez le constater à présent, il est possible de rattraper un point faible à condition d’utiliser les bonnes techniques et de consacrer assez de temps aux muscles ou groupes de muscles concernés, c’est un travail de patience avant toute chose.