Le clenbutérol en musculation : tout ce que vous devez savoir

Clenbuterol musculation

Si vous êtes un athlète ou un adepte de la musculation, vous avez peut-être entendu parler du clenbutérol. Ce produit est incontournable pour les sportifs qui souhaitent obtenir un physique très musclé, mais aussi très dessiné. Le clenbutérol est un médicament largement utilisé par les culturistes comme accélérateur de perte de poids. En France, vous pouvez en trouver librement sur Internet. Après l’avoir acheté, vous pouvez prendre le clenbutérol en toute sécurité en musculation, à condition de respecter les dosages appropriés, et en prenant des mesures actives pour atténuer les effets secondaires indésirables du médicament.

Êtes-vous tenté par le clenbutérol en musculation ? Mais vous hésitez encore, car son utilisation n’est pas encore très claire pour vous ? Cet article vous explique ce qu’est le clenbutérol ainsi que le cycle de prise type. Vous découvrirez également les risques de ce produit et comment minimiser les effets secondaires.

Qu’est-ce que le clenbutérol en musculation ?

Un stimulant métabolique

Le clenbutérol est un puissant stimulant qui augmente le taux métabolique et la combustion des graisses. Initialement développé dans les années 1970 comme médicament vétérinaire pour traiter les troubles respiratoires chez les chevaux et autres animaux, il s’est peu à peu immiscé dans le milieu du sport et de la musculation.

Il agit comme un bronchodilatateur, ce qui signifie qu’il détend les muscles autour des voies respiratoires pour faciliter la respiration.

Pendant une courte période, le clenbutérol a également été commercialisé comme décongestionnant nasal et médicament contre l’asthme. Il est d’ailleurs toujours utilisé comme médicament respiratoire dans certains pays, même si la plupart sont passés à des alternatives plus sûres et plus efficaces. En parallèle, vous pouvez consulter : Les effets des stéroïdes anabolisants en musculation

Disponible sous 3 formes

Le clenbutérol en musculation se présente également sous trois formes principales :

      • un liquide à boire ;
      • un liquide à injecter ;
      • une pilule.

 

Aucune forme n’est approuvée par la FDA (l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) pour un usage humain. Mais la plupart des culturistes choisissent de consommer le clenbutérol sous forme de pilules, car elles sont faciles à consommer et à stocker.

Masque d'entraînement

MASQUE D’ENTRAÎNEMENT INTENSE™

Gilet lesté pour faire des pompes

MASQUE D’ENTRAÎNEMENT INTENSE™

Pistolet massage musculation

PISTOLET MASSAGE INTENSE™

Perte de gras plus rapide, avec préservation des muscles

La recherche animale et humaine a confirmé que le clenbutérol augmente le taux métabolique d’environ 10 % et stimule l’élimination des graisses. Il ne s’agit pas d’un stéroïde, mais il stimule également la synthèse des protéines musculaires, ce qui vous aidera en effet à conserver une masse musculaire maigre en cas de déficit calorique. Pour tout savoir à ce sujet : Prise de masse musculaire rapide : 7 méthodes approuvées par la science

C’est pour cette raison que le clenbutérol fait fureur en musculation. Un consommant ce produit, vous pouvez donc espérer brûler davantage de graisse.

Le cycle de prise de clenbutérol en musculation en 4 étapes

Commencer avec 20 milligrammes

Comme précisé précédemment, commencez avec une dose de 20 microgrammes par jour. Il s’agit d’une posologie courante en musculation, qui fonctionne généralement pour la plupart des sportifs.

C’est particulièrement idéal pour les débutants qui n’ont jamais pris de clenbutérol auparavant. Si votre clenbutérol se présente sous forme de comprimés, une dose de 20 microgrammes équivaut à une pilule de 0,02 milligramme.

Augmenter la dose de 20 milligrammes chaque jour de la première semaine

La première semaine, augmentez votre dose de 20 microgrammes chaque jour. Cette hausse lente de votre dose permettra à votre corps de s’adapter au clenbutérol. Il est tout à fait normal de constater certains effets secondaires lors des premières augmentations.

Cependant, n’augmentez pas la dose si vous commencez déjà à ressentir beaucoup d’inconfort, comme une forte agitation, des palpitations cardiaques ou des crampes douloureuses.

Écoutez toujours votre corps et évitez de le pousser trop loin en musculation ! Restez si possible toujours en contact avec votre médecin, pour vous assurer que vos dosages demeurent sans risques pour votre santé personnelle. Au septième jour, ne dépassez jamais la dose des 120 microgrammes par jour. Cet article pourra vous intéresser : Quelques applications médicales de la musculation

Diminuer la dose de 20 milligrammes chaque jour de la deuxième semaine

Diminuez votre dose de 20 microgrammes chaque jour pendant la deuxième semaine. Le 8e jour de votre cycle, réduisez votre dose à 100 microgrammes, soit 20 microgrammes de moins que votre dose la plus élevée.

Continuez à diminuer la posologie jusqu’à ce que vous ne preniez plus de clenbutérol à la fin de votre cycle de 2 semaines de musculation.

Une diminution lente de votre dose aide à réduire le risque d’effets secondaires indésirables, et vous rend également moins susceptible de développer une dépendance au clentubérol.

Respecter une période de repos de 2 semaines minimum

Vous devez prendre au minimum 2 semaines de repos. Les effets de combustion des graisses du produit peuvent durer jusqu’à 5 semaines, même après la disparition des effets stimulants.

Donc même si vous ne brûlez pas directement de graisse pendant le cycle d’arrêt, vous aurez quand même ce léger avantage. Un article complémentaire : Comment transformer la graisse en muscle ?

Si vous vous en tenez à une alimentation saine, bien sûr. Il est important de respecter les phases de récupération, pour donner à votre corps une pause et lui permettre de se sensibiliser de nouveau au médicament, pour maintenir une efficacité maximale.

Masque d'entraînement

MASQUE D’ENTRAÎNEMENT INTENSE™

Gilet lesté pour faire des pompes

MASQUE D’ENTRAÎNEMENT INTENSE™

Pistolet massage musculation

PISTOLET MASSAGE INTENSE™

Les risques et dangers du clenbutérol en musculation

Les effets secondaires possibles

Le clenbutérol est un stimulant bien plus puissant que l’éphédrine. Et comme avec tout stimulant, il y aura des effets secondaires inévitables, et ce surtout au début du cycle. En musculation, l’intensité de ces effets secondaires varie d’un sportif à l’autre :

      • vous vous sentirez nerveux ;
      • bouffées de chaleur ;
      • palpitations ;
      • crises de panique ;
      • crampes musculaires sévères ;

Risque de surdosage

Dans des cas extrêmes et en cas de surdosage, le clenbutérol peut provoquer une pression artérielle élevée, une hypertrophie cardiaque et même la mort.

C’est pourquoi vous devez toujours commencer par la dose la plus faible possible, puis continuer en fonction de la réaction de votre corps. Si les tremblements ou les palpitations deviennent ingérables, cessez tout de suite l’utilisation du produit.

Bien que l’augmentation de la dose stimule la perte de graisse, elle comporte également un risque de surdosage, ce qui peut être une expérience effrayante et dangereuse. Soyez donc prudent : même les meilleurs résultats en musculation ne valent pas la peine de mettre votre vie en danger.

Les alternatives saines au clenbutérol

Il n’existe pas de clenbutérol plus sûr ou efficace que d’autres. Par contre, il existe des alternatives naturelles et sans risques, qui peuvent aussi vous aider à perdre de la graisse plus rapidement et à améliorer vos performances en musculation :

      • la caféine ;
      • la synéphrine ;
      • la yohimbine

Optimiser la prise de clenbutérol et minimiser les effets secondaires

Prendre des suppléments de taurine et de potassium

Demandez à votre médecin comment utiliser des suppléments de taurine et de potassium. En effet, la prise de clenbutérol réduit la quantité de ces nutriments, naturellement produits par l’organisme, ce qui peut entraîner des crampes musculaires douloureuses chez certains sportifs.

La prise de compléments de taurine et de potassium peut alors vous aider à maintenir une bonne quantité de ces nutriments dans votre corps pendant votre cycle de clenbutérol.

Pour des suppléments naturels, vous pouvez manger des bananes et des patates douces. Cela vous donnera de l’énergie pour vos entraînements de musculation ! Vous vous conseillons de lire : Quel produit prendre pour une prise de masse musculaire rapide ?

Boire beaucoup d’eau et rester hydraté

Buvez environ 2 litres d’eau chaque jour pour éviter de vous déshydrater. Le clenbutérol a tendance à vous faire transpirer davantage, en plus de la transpiration déjà causée par vos séances de musculation.

Quantité d'eau dans notre corps pour la musculation

Vous êtes donc plus vulnérable à la déshydratation. Pour éviter et diminuer les effets secondaires, buvez de l’eau régulièrement, tout au long de la journée.

Consommer le clentubérol tôt le matin

Prenez votre dose de clenbutérol le matin pour éviter de souffrir d’insomnie le soir. Puisque le médicament est un puissant stimulant, le prendre tard dans l’après-midi ou le soir peut perturber votre sommeil. Un article à ce sujet : Rôle du sommeil dans le développement musculaire

Si vous souffrez réellement d’insomnies et que cela commence à négativement impacter votre vie quotidienne, vous pouvez envisager d’utiliser un somnifère en vente libre, à condition d’en parler avec votre médecin avant. Vos objectifs de musculation ne doivent jamais passer avant votre santé.

Faire un check-up de santé régulier

Pour être sûr que le clenbutérol n’a pas un impact néfaste sur votre santé, faites des examens réguliers pour garder un œil sur votre cœur.

Pris trop souvent ou en trop grandes doses, le clenbutérol produit un certain nombre d’anomalies cardiaques et de maladies au fil du temps chez de nombreux sportifs. Vous pourriez souffrir d’arythmie ou d’hypertension artérielle. Vous devriez lire : Hypertension artérielle

Consultez donc votre médecin au moins une fois par semaine pour vous assurer que votre cœur est en bonne santé pendant que vous prenez du clenbutérol. Si vous avez l’impression de ressentir des palpitations cardiaques inhabituelles, pendant ou hors de vos séances de musculation, consultez immédiatement un médecin.

Masque d'entraînement

MASQUE D’ENTRAÎNEMENT INTENSE™

Gilet lesté pour faire des pompes

MASQUE D’ENTRAÎNEMENT INTENSE™

Pistolet massage musculation

PISTOLET MASSAGE INTENSE™

En résumé : le clenbutérol en musculation

Le clenbutérol est donc un stimulant puissant, accélérant votre métabolisme et l’assimilation des graisses par votre organisme.

Le cycle de prise type est généralement de 2 semaines, avec une dose maximale de 120 milligrammes par jour. Respecter ces dosages et les périodes de récupération est primordial pour prendre du clenbutérol en toute sécurité. Si vous respectez ces règles, à vous les progrès en musculation !

Concernant les potentiels dangers, vous aurez inévitablement des effets secondaires indésirables dus au clenbutérol, plus ou moins intenses selon les sportifs. Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez suivre nos conseils cités plus hauts pour les minimiser et rester performant à vos séances de musculation.

Alors, allez-vous essayer le clenbutérol pour stimuler votre perte de gras en musculation ?