Les muscles atrophiés en musculation : Causes et solutions

Atrophie musculaire en musculation

Quand une personne est victime d’une atrophie musculaire, il subit des dégâts au niveau des tissus de ses muscles. Ce qui va engendrer une perte de la masse musculaire et une faiblesse des muscles. Par ailleurs, un muscle atrophié peut être catégorisé de différentes façons et sous divers types, mais dans ces cas, ce sont de véritables maladies qu’il est nécessaire de traiter très rapidement.

Causes et traitement des muscles atrophiés

Comment les muscles peuvent-ils s’atrophier ?

Il est possible que les muscles s’atrophient pour des raisons héréditaires. C’est-à-dire que chez une personne normale, les protéines ingurgitées vont produire du SMN qui est nécessaire pour la survie des neurones. Chez une personne qui a des muscles atrophiés, il y a une insuffisance brusque de cette protéine dans l’organisme, voire, une inexistence.

Cela engendre des problèmes au niveau des neurones et peut entrainer une faiblesse des cellules nerveuses qui engendre ensuite, une perte de muscle. Chez une personne qui n’a pas ce problème génétique, comme un individu qui fait de la musculation, l’atrophie peut résulter de la consommation d’alcool, voir l’article Comment choisir l’alcool le moins calorique pour garder la forme ?, d’un cas de brûlure, faisant suite à une blessure grave, ou encore, suite à une ingestion de médicaments à base de corticoïdes avec un traitement qui a duré dans le temps. Il y a aussi les cas de diabète qui peuvent la causer ou les maladies comme l’arthrose, la poliomyélite, ainsi que la présence de lésion au niveau de la moelle épinière.

Causes de l’atrophie pour une personne qui fait de la musculation

Si une personne qui fait de la musculation n’est pas victime des causes relatées ci-dessus, l’atrophie musculaire peut également être due par d’autres types de problèmes. Souvent, un individu qui a pratiqué de la musculation durant des années et qui arrête brusquement de manière prolongée, peut être la victime d’une atrophie musculaire. Il y a aussi les personnes qui font de la musculation sans faire de diète appropriée à ses exercices.

Il y a notamment dans ce cas, les personnes victimes de malnutrition ou qui font du jeune fréquemment, voir l’article Le jeûne intermittent en musculation : la méthode Leangains de Martin Brekhan. Néanmoins, ce type de souci au niveau des muscles peut ne pas être durable si la personne résout rapidement son problème. Il aura, dans ce cas, besoin de l’avis d’un médecin avant d’entamer des traitements en ce sens, qui ont pour but de traiter l’atrophie des muscles. Dans tous les cas, la personne aura à suivre un programme pour sportifs qui associe des exercices progressifs et un régime alimentaire adapté.

Les problèmes provenant des muscles squelettiques

Si le souci provient des muscles squelettiques, il s’agit d’une atrophie musculaire classée dans les maladies d’amyotrophie. Dans ce cas, les muscles au niveau des bras et des abdominaux vont se contracter volontairement. Cela est dû à un manque de fibre sur la masse musculaire qui va ainsi, engendrer une perte de force, mais également de volume au niveau des muscles. Le plus grave dans ce cas, c’est que les muscles du cœur s’atrophient.

On voit ce type d’atrophie musculaire chez les personnes âgées qui stoppent brusquement les exercices de musculation et les exercices physiques. Mais c’est aussi le cas chez les jeunes et les adultes qui ont été victimes de maladies ou de blessures, qui les ont conduits à une inactivité prolongée. De ce fait, lorsque les muscles s’atrophient, la victime perd de la force musculaire, ce qui peut impacter sa mobilité. Dans ce cadre, je vous invite à lire : Les blessures en musculation : comment les éviter et les prévenir

Inactivité et atrophie musculaire

Généralement, l’atrophie musculaire chez une personne qui a fait de la musculation auparavant, est due à une inactivité brusque et de manière prolongée. Par exemple, si la personne a eu une fracture des jambes qui l’empêche de bouger sur une longue période, cela peut lui causer une atrophie au niveau des muscles des jambes.  Dans ce cas, il va perdre progressivement la masse musculaire qu’il a acquise au niveau de ses membres inférieurs.

Une insuffisance d’activité physique pour une personne normale peut aussi engendrer ce cas. Si une personne reste assise de manière prolongée sans faire des exercices de temps en temps, ses muscles vont perdre en force et vont fondre avec le temps. Le plus grave dans ce cas, c’est que la sédentarité peut causer des séquelles graves, pour les muscles des jambes, à force de toujours rester en position assise. Pour obtenir des informations sur la force, je vous conseille de lire : Comment gagner en force pendant votre entraînement

Comment savoir qu’on est victime de l’atrophie des muscles ?

Déceler un cas d’atrophie musculaire

Savoir détecter à temps les cas d’atrophie musculaire permet de résoudre rapidement le problème. Ainsi, si une personne perd de la force brusquement ou n’a plus le tonus pour faire des exercices physiques alors qu’il n’a encore rien fait, c’est un signe de l’atrophie des muscles. Il est également important de voir et de mesurer les muscles de temps en temps, pour vérifier si la perte de tonus ne s’accompagne pas de perte de masse musculaire. Une personne en perte de force musculaire doit aussi voir l’état de la peau qui recouvre ses muscles.

La peau et l’atrophie

Si cette dernière se présente comme étant un peu distendue, il faut comprendre que les muscles se sont atrophiés. Ce qui engendrera une perte de puissance, c’est-à-dire que même de simples exercices de soulèvement de poids deviennent difficiles, tout comme l’acte de marcher peut s’avérer compliqué. Une atrophie des muscles peut aussi s’accompagner de douleurs, d’abord au niveau de la zone qui s’atrophie, pour se prolonger au niveau de la colonne vertébrale. Si ce cas se présente, il est nécessaire de voir rapidement un médecin, car il peut s’agir une amyotrophie neurogène. Un cas d’atrophie des muscles engendre également une forme raide de la partie atrophiée, mais aussi, une sensation de lourdeur sur la zone. Pour obtenir des informations, je vous invite à lire : Amyotrophie: Traitement, Symptômes et causes

Les solutions qui permettent de résoudre et d’éviter les cas d’atrophie

Le médecin

Si vous êtes déjà victime d’atrophie musculaire, il est nécessaire de voir, dans un premier temps, un médecin. Lui seul pourra vous conseiller pour les exercices et les programmes nécessaires pour reconstruire vos muscles. Dans tous les cas, vous aurez à suivre ce programme de reconstruction musculaire, qui peut durer un long moment. Pour réaliser efficacement ce programme, il est important d’avoir un coach en musculation et de faire des séances de kinésithérapie.

Un coach

Un bon coach vous suivra durant toutes les phases de votre entrainement. Dans ce cas, votre programme devra toujours commencer par une mesure et une évaluation de votre capacité musculaire. C’est en fonction du résultat que le programme va être établi. Il s’agira ici, d’une véritable séance de rééducation de vos muscles.

Durant la réalisation du programme, vous aurez à faire des exercices qui évoluent de manière progressive. En effet, comme vos muscles sont atrophiés, il est nécessaire qu’ils retrouvent progressivement leur force, leur endurance, leur résistance et leur puissance. Au fur et à mesure que vous progressez dans les exercices, ainsi que dans le gain de force et de vitesse, vous pouvez intensifier les séances.

L’atrophie et l’eau

La meilleure façon pour gagner rapidement en tonus dans ce cas, c’est d’effectuer des exercices en milieu aquatique. Cela permet de revigorer rapidement les muscles, surtout ceux des membres inférieurs. Par ailleurs, en milieu aquatique, les résultats peuvent être doublés, alors que les exercices peuvent s’avérer être moins douloureux. C’est aussi un bon exercice pour détendre les muscles atrophiés et de les redynamiser progressivement. Après quelques exercices de marche dans l’eau, vous pouvez effectuer des séances de longueur en nage libre. La natation est un bon moyen pour augmenter la masse musculaire.

La marche aquatique est aussi un bon exercice qui permet de retrouver un bon tonus musculaire. En effet, en faisant une marche de 10 à 15 min, vous pouvez renforcer les muscles de vos membres inférieurs. Dans ce cas, il faut s’immerger progressivement pour sentir la densité de l’eau et pouvoir contrer avec force, celle-ci. En s’immergeant, il est également possible de faire travailler les muscles supérieurs et ceux du tronc pour avoir beaucoup plus de résultats. Dans ce cas, il vous sera possible d’accentuer les exercices en utilisant des accessoires comme des bouées des planches.

D’autres types d’exercices peuvent se faire en milieu aquatique, pour renforcer les muscles, comme le travail sur les muscles des bras, en faisant des pompes au niveau de la paroi de la piscine. Avec le temps, si les muscles ont plus de vigueur, il faut intensifier les exercices en augmentant les répétitions. L’objectif dans ce cas, est de reprendre du volume et de la masse musculaire. D’autres exercices qui doivent être compris dans le programme, sont les flexions de jambes pour renforcer les muscles des membres inférieurs, tout en visant la redynamisation du tronc et de la partie dorsale.

Ceci étant, il faut reprendre progressivement le travail sur les biceps, les triceps, les abdos, et faire des exercices de cardio. Il ne faut pas oublier que les exercices doivent être intensifiés avec le temps pour développer la masse musculaire. Je vous invite à lire : L’hydratation en musculation : boire pour mieux se muscler

Alimentation et atrophie musculaire

Concernant l’alimentation, il est nécessaire d’apporter une teneur en protéines plus importante à chaque plat pour optimiser le remplacement des cellules musculaires détruites durant les exercices. Il est également nécessaire d’augmenter la consommation de glucides afin d’assurer la reconstruction des muscles. Les aliments riches en Oméga 3 doivent aussi faire partie du menu pour éviter au maximum que les muscles fondent.

En parallèle, vous pouvez visionner cette vidéo dans laquelle vous allez retrouver la liste des courses à faire après 40 ans lorsque l’on a de l’atrophie musculaire :